Le Deal du moment :
Table de cuisson induction – SAUTER – 3 ...
Voir le deal
299.99 €

Olivier et la photo

+8
laurent
michcool2
Philippe
Olivier GERBAUD
OlivierGallien
Eric
Michel
ClaudeVincent
12 participants
Aller en bas
ClaudeVincent
ClaudeVincent
Animateur
Nb messages : 13414
Localisation : Mende
Inscription : 18/04/2007

Olivier et la photo Empty Olivier et la photo

Dim 27 Avr 2008 - 21:23
Olivier GERBAUD a écrit:
Mais si on veux aussi m'expliquer comment faire des photos moins sombres, alors je préfére....
Olivier.


Olivier,
Je vois que tu as le diapragme tres fermé ,f29, ce qui permet une grande profondeur de champ.

Mais les couleurs sont bien saturées, assez jolies on ne peut pas dire que ce soit mauvais.

Ce que je ne vois pas c'est si tu utilise un flash externe, sur le D80, ou si tu utilise le flash interne ?

Le mode sur la molette a gauche dessus, c'est bien le "A" ?
Essaie tu de multiplier les photos avec des diapragmes plus ou verts ? F22 et F16 ?
Michel
Michel
Ogre
Nb messages : 950
Localisation : Grenoble
Inscription : 11/06/2007
https://pagesperso-orange.fr/orchisere/

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Dim 27 Avr 2008 - 22:28
Le diaphragme vert, c'est celui de M@kro en Corse

_________________
Olivier et la photo Ciotat10
Eric
Eric
Nb messages : 451
Localisation : Toulon (83)
Inscription : 27/05/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Dim 27 Avr 2008 - 22:38
Vouaippss je vais mettre mon graine de sel, moi j'y vois une sous exposition que qui explique en partiellement ces couleurs et cette teinte d’arrière plan.
Une interrogation, pour quoi travailler avec une ouverture de F:32, je schématise cela demande beaucoup de temps a la lumière pour arriver sur le capteur et qui dit temps dit échauffement du capteur ce qui ce traduit au final par du bruit, les iso aussi peuvent influer, mais de s’étendre sur le sujet vas compliquer singulièrement mes propos car il y a des plusieurs types de bruits bref.
Personnellement avec une ouverture de F:10 à F:12 maxi et une mise au point judicieuse quasiment au bord de la cavité stigmate, tu aurais alors une netteté suffisante en avant et en arrière, cela permet aussi un arrière plan bien moins sombre plus lumineux plus clair et un bokeh plus harmonieux plus doux (bien que le sigma n'est pas réputé pour la finesse des arrières plans).
je passerais outre les mesures d'expositions (lumières) qui elles aussi influes aussi sur le résultat final.
Après tu peux aussi travailler au flash annuaire ou cobra, interne avec diffuseur ou sans trépied de cela dépend uniquement de tes exigences finale.
Avec un bon trépied de préférence, une sensibilité la plus faible possible 100 ISO par exemple est un excellent choix, une ouverture F :10 à 12, une MAP judicieuse, l’emploie d’une télécommande ou du retardateur avec ou sans relevage du miroir et les résultats devrait être prometteurs cela sans flash.
Cordialement
@+
Eric
Anonymous
Invité
Invité

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Dim 27 Avr 2008 - 22:42
Les remarques de ClaudeVincent sont juste, il serait bon de faire quelques essais avec d'autres focale comme 16 et 22 pour les photos de détail.
En ce qui concerne les photos d'ensemble, il serait bon de se passer complètement du flash. La lumière naturelle est souvent suffisante (sauf en forêt). Il faudrait également faire quelques essais avec d'autres focale 16, 11, 8 et même 5.6. De ce fait, l'objet peut être net et le fond flou. L'utilisation d'un objectif grand-angle permet également de plus jolis ensemble que pourrait le permettre un objectif macro de 105 mm.
Je sais, ce n'est pas facile...
OlivierGallien
OlivierGallien
Nb messages : 352
Localisation : Toulouse
Inscription : 08/01/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Dim 27 Avr 2008 - 23:38
Juste une question, ils étaient au soleil les sujets que tu as photographiés?
Pour drumana je dirais que oui, et le fond est beaucoup moins sombre. J'utilise quasiment toujours le flash pour les photos rapprochées, si le sujet est en plein soleil, le fond n'est pas sombre. De manière général j'évite les sujets à l'ombre et pour les plans rapprochés c'est 1/200, F20 iso400 et flash à 45° + réflecteur.

Par contre j'ai encore du mal à ne pas avoir de fonds noir avec un sujet à l'ombre.

Belles observations en tous les cas.
Olivier GERBAUD
Olivier GERBAUD
Orchid expert
Nb messages : 5998
Localisation : Allevard (38)
Inscription : 07/06/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Dim 27 Avr 2008 - 23:55
Je réponds déjà à Claude:
Oui, je "travaille" (c'est pas trop dur) avec une priorité à l'ouverture (donc sur A; habitude héritée de mon Canon argentique non TTL; et donc aussi avec plusieurs essais sur des ouvertures, en général: 32, 22, 16). Et le flash est le SB-600 qui ne peut être que décalé (asservi).
Merci aussi à Olivier, Eric et Rhellicanus pour leurs aides (je vais cogiter leurs réponses).
Mais c'est comme la chirurgie, tout devient facile avec l'expérience. Ceci dit, je garde mon Canon avec précaution, au cas où...
(et puis j'ai au moins 5 pellicules de dias à passer).
Merci à tous,
Olivier.
Eric
Eric
Nb messages : 451
Localisation : Toulon (83)
Inscription : 27/05/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 7:16
OlivierGallien a écrit:Juste une question, ils étaient au soleil les sujets que tu as photographiés?
Pour drumana je dirais que oui, et le fond est beaucoup moins sombre. J'utilise quasiment toujours le flash pour les photos rapprochées, si le sujet est en plein soleil, le fond n'est pas sombre. De manière général j'évite les sujets à l'ombre et pour les plans rapprochés c'est 1/200, F20 iso400 et flash à 45° + réflecteur.

Par contre j'ai encore du mal à ne pas avoir de fonds noir avec un sujet à l'ombre.

Belles observations en tous les cas.

Olivier avec une telle ouverture, il est evident que les fond sont trés foncés voir noir. C'est une technique employée pour isoler les fleurs ou autres objets sur fond noir, ce qui evite de par la suite en post-production trop de travail pour l'infographiste.
Bon aprés ce qui valable techniquement en production pub, n'est pas forcement esthetique (pour mon gôut) pour pour orchidées.
Pourquoi en lieu et place du fash, ne pas faire une mesure spot (précise)sur les zones HL et de compenser en IL pour eviter la monter du bruit et si le temps de pose est inférieure à la longueur de la focale en tenant compte du coef multiplicateur du capteur si il existe, d'utiliser dans ce cas un trépied.
@+
Eric
Philippe
Philippe
membre fondateur
Nb messages : 12160
Localisation : Haute-Normandie
Inscription : 20/05/2006
http://philippe-burnel.fr

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 8:15
Je me suis permis de diviser le sujet initial afin de ne pas avoir deux disussions distinctes sur le même sujet

_________________
Olivier et la photo Banpep10
ClaudeVincent
ClaudeVincent
Animateur
Nb messages : 13414
Localisation : Mende
Inscription : 18/04/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 9:06
Bonne idée, Philippe, j'ai compris pourquoi je ne trouvais plus la suite ce matin ...

Mais Olivier cette discussion m'intéresse au plus haut point !

Je ne suis pas satisfait de mes réglages et nous avons la chance d'avoir Eric/Taenatius qui devrait logiquement avoir le sous titre de "photo expert" sous son pseudo (mais je vais le faire râler...)

J'ai pas encore trouvé la configuration qui me plaise, et j'aimerai que ce débat ouvert soit complété par nos autres "experts photo" qui se cachent un peu derrière certains membres éminents ;

- Or donc ,SVP, chacun veut-il succinctement résumer ses réglages, sa façon de procéder, et son matériel courant (flash, diffuseur, pied objectif macro ...)
- la même chose en lumière du jour ou la combinaison des 2,
- toujours dans le but du partage cher à ce forum ???

Je prépare mon topo ...à vous ?
Philippe
Philippe
membre fondateur
Nb messages : 12160
Localisation : Haute-Normandie
Inscription : 20/05/2006
http://philippe-burnel.fr

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 9:25
Pour ma part :
Canon Eos 400D obj 105 macro sigma, flash sigma ef 500 dg super équipé d'un diffuseur photoflex.
Réglages manuels : ouverture vers 125 ; diaphragme environ 14.

Par contre je ne suis pas tout à fait satisfait du flash qui a parfois (ce n'est pas régulier donc c'est chiant - mauvaise programmation de l'engin ?) tendance à sous exposer, donc obligé de le débrayer pour le forcer un peu 2/3 à 1/1.
En cas d'utilisation du flash, je travaille souvent avec la BDB manuelle.

Pied, viseur d'angle et cable de déclenchement facultatifs, ça dépend de la configuration du terrain et de mon envie de tout sortir.

_________________
Olivier et la photo Banpep10
michcool2
michcool2
Nb messages : 1072
Localisation : Istres (13)
Inscription : 06/06/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 17:40
Le matériel :
- Reflexe : Canon EOS 20D,
- Objectif : Canon EF-S 60mn f/2.8 Macro USM,
- Flash : Speedlite 420EX,
- Diffuseur maison.
La technique :
- Mode : AV (priorité diaphragme )
- Diaphragme sur : 8.0
- Correction d'exposition de -2 Diaphragmes
- Correction d'exposition au flash de +2 Diaphragmes (variation entre 0 + 2 selon la luminosité)
J’utilise cette méthode pour faire mes photos, utilisation du flash en évitant d’avoir le soleil sur le sujet. (Annie fait » l’ombre »Laughing ).
Un site à consulter :
http://www.naturepixel.com/technique.htm#macronum
Michel

_________________
Olivier et la photo Img_0113
laurent
laurent
Nb messages : 1874
Localisation : toulouse
Inscription : 29/03/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 18:14
Pour les photos un peu sombres d'Oliver Ge : vraissemblablement un ouverture trop petite par rapport à la force du Flash. Moi je tenterais en effet une ouverture un peu plus grande, comme cela a été dit plus haut, avec essais à + 1 diaph et + 2 diaph (c'est pas non plus dramatiquement sombre). Car à priori, c'est l'ensemble de la photo qui est sombre, pas seulement le fond. Et sur le terrain, tu dois pouvoir controler ça sur l'écran, ça doit être gérable.

Olivier (Gallien) parle aussi de fond trop sombre pour les zones à l'ombre : le problème est souvent là (sauf bien sûr si on a envie en effet de créer des fonds noirs !). Ce qui est difficile pour les sujets peu éclairés, c'est en effet de doser le flash entre la fleur et le fond qui sera moins éclairé par le flash puisqu'il est plus loin. Il me semble qu'il y a au moins 2 techniques pour remédier à cela si on veut absolument travailler au flash :
- la première, la plus "rapide" ("fill-in") consiste en gros, à faire la mesure sur l'ensemble du sujet plus ou moins bien éclairé et à utiliser le flash juste pour déboucher les zones d'ombre. S'il y a peu de lumière, la pause sera assez longue, mieux vaut donc utiliser un pied pour ne pas avoir des effets de bougés. Ça permet de garder une ambiance assez naturelle si le flash est bien dosé. En numérique, après quelques essais de sur ou sous-exposition du flash et de visualisation sur l'écran, c'est vraiment jouable (je me rappelle en argentique, il fallait avoir usé pas mal de bobines avant d'être bien satisfait).
- la deuxième consiste à utiliser plusieurs sources d'éclairage, donc plusieurs flashs, afin d'éclairer et le sujet et le fond. C'est plus fastidieux mais ça peut donner un beau rendu si c'est bien dosé, bien que généralement un peu plus artificiel : un oeil habitué verra tout de suite les différentes sources d'éclairage ! Tout dépend de ce qu'on recherche au final...
ClaudeVincent
ClaudeVincent
Animateur
Nb messages : 13414
Localisation : Mende
Inscription : 18/04/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 18:45
Michel ton site naturepixel répond parfaitement a toutes les questions qu'on peut se poser !

On peut l'imprimer et le mettre dans son sac photo en permanence pour le consulter et travailler tant qu'on n'a pas acquis les automatismes.

Ce qui est sur pour moi c'est qu'il faut un bon diffuseur sur son gros flash (type cobra) je vais pas tarder à l'acheter.
Et le meilleur que j'ai vu lors de la sortie du 20 avril :
> c'est le micro appollo lastolite pas bien cher (3 ieme sur la photo de l'article)
....................................................>Facile a plier
....................................................>facile à monter.

Le gonflable est pas mal mais moins pratique a plier et déplier...

Le flash interne, avec un diffuseur, est pas mal aussi mais beaucoup moins puissant !

Olivier je crois que tu as là beaucoup de matière y a plus qu'à...
Anonymous
Invité
Invité

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 20:59
+1 avec Laurent.
Soit on augmente le temps d'exposition, soit on a un 2ème flash pour éclairer le fond.
Olivier GERBAUD
Olivier GERBAUD
Orchid expert
Nb messages : 5998
Localisation : Allevard (38)
Inscription : 07/06/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 21:09
Bonne idée que cette discussion;
que les experts photos, et que tous les ophrysiens donnent leurs recettes, c'est génial (du moins dans un langage à la ortée de tous):
1) de toutes façons, ils n'emporteront pas ces recettes au Paradis;
2) tout le monde est gagnant à l'arrivée; comme dit Claude, "y a plus qu'a": chacun ne peut que s'améliorer, et le site sera plus beau.
Je vais attendre le 1er mai pour fouiller ce post à fond, car pour lors je suis toujours débordé...

Merci à tous,

Olivier.

(Je ne dis rien de plus sur ma technique: j'ai déjà tout dit, c'est pour lors assez frileux).
Eric
Eric
Nb messages : 451
Localisation : Toulon (83)
Inscription : 27/05/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 21:18
Claude,
On va en rester là pour ta proposition douteuse.
Bon, il faut ce méfier de ce qui est présenté comme la solution pour toutes les sujets le -2/3 le + 2/3 flash / appareil, ce n'est pas vrai dans tous les cas. Cela dépend de tellement de paramètres qu’il ne peut que desservir le photographe, Il n’existe pas de solutions de recettes miracles toute faites et idéales.
Le fill-in évoqué plus haut nécessite quelques approfondissement.
C'est une technique de travail au flash en plein jour qui sert uniquement pour déboucher des ombres c'est pratiqué en portrait, contre jours pour un meilleur modelé.
Il peut être bien sur adapté aux orchidées, pour un peut que des ombres soit présentes, donc c'est une des solutions à employer au cas par cas et non pas systématiquement comme je l'ai lu.
A prés on peut causer de flash esclave/ maitre, bref l'endroit en est il le lieu ? Je ne pense pas, ces techniques sont réservées aux amateurs passionnées, fortunés et pratiquement professionnel. Cela nécessite des acquis un peut plus important en technique photographique et en gestion des éclairages ce qui il me semble dépasse et de loin le cadre du forum.
Ce qui m’amène à écrire, le flash n’est nullement obligatoire dans 80% des cas, un diffuseur, réflecteur du type 5 en 1 est beaucoup plus précieux car il renvoi et permet la diffusion de la lumière, ce qui sont aussi un atout très important et bien moins cher.
Quelque soit le mode d'éclairage, une vérification s’impose après vos clichés dans tous les cas.
Il est utopique de compter sur l'écran arrière de votre APN sur le terrain pour apprécier pleinement vos photographies. Compter plus sur l'histogramme embarqué (loin d'être parfait) qui vous permet de juger de la qualité de l'éclairage : trop a droite c''est surexposé pratiquement irrattrapable et trop a gauche c'est sous exposé et le bruit résultant aussi.
Aussi , plus les pics sont important montent haut plus la quantité de pixels incriminés est importante dans un sens ou dans l’autre, toutes les couleurs sont représentées sur cet histogramme un trou un aplat signifie un manque, àa vous de voir si ce manque existe réellement. Les manques coté droit ou coté gauche ce traduisent par de manques de blanc, de noir et l'écart entre le bord de l'histogramme et le début de l’histogramme par des écarts en diaphragme en plus ou en moins.
Bref en synthèse, il est important que l'histogramme soit plein sans présenter de pics aux extrémités, ni de toucher les sommets, d'être plat ou de présenter un trou, cela ce traduit systématiquement au final par un manque ou un trop de quelque chose.
Tout ceci est aussi à prendre a interpréter avec des pincettes un sujet blanc ne présenteras pas de noir et l'inverse aussi, donc un apprentissage de la lecture de cet outils est indispensable en ce mettant en tête que celui-ci l’embarque logiciel) est loin d’être aussi performant qu’une suite logicielle sur votre ordinateur.
Un autre point qui a mon avis demande ne clarification les formules optiques des objectifs sont bonnes généralement et malheureusement loin d’être parfaite de pousser dans ces derniers retranchements F : 1.4 à F:32 est une hérésie, les objectifs sont loin d’être au top dans la plénitude de leurs moyens dans les extrêmes, généralement ils offrent plus de piqué (détails) en milieu d’ouverture et ne présentent plus alors pas toutes les distorsions et aberrations qu’ils ont dans les extrêmes.
@+
Eric


Dernière édition par taeniatus le Mar 29 Avr 2008 - 7:15, édité 1 fois
laurent
laurent
Nb messages : 1874
Localisation : toulouse
Inscription : 29/03/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 22:03
On ne peut être que globalement d'accord avec ce que tu écris là Éric !

Pour le "fill-in", je n'en ai d'ailleurs jamais parlé comme une recette systématique, mais juste comme une piste possible (ça ressemblait peut-être à un racourci quand j'en ai parlé, mais pas le temps d'écrire plus de lignes). Perso, pour avoir employé jadis des flashs sur le terrain, je préfère de loin aujourd'hui un simple réflecteur, et dans même plus des 80% que tu évoques...

Pour les ouvertures des objectifs, il y a d'ailleurs des tests sur le net qui nous montrent très bien les limites des objectifs qui baissent en qualité assez rapidement quand on diaphragme trop et offrent souvent leur qualité maximale autour de f5,6 ou f8. Après c'est à chacun d'adapter tout ça en connaissance de cause et en tenant compte des difficultés rencontrées sur le terrain, à chaque fois particulières.

Pour ce qui est de l'écran, comme tu le dis, bien sûr mieux vaut regarder l'histogramme (mais j'en connais que ça rebute !) qui nous montre tout suite où on va. Quand on connait un peu son appareil, en plus de l'histo, on voit tout de suite par exemple (à peu près, pas toujours...) s'il y a une dérive de la balance des blancs (si on est en auto bien sûr). Quel confort toute de même ! Avec tout ça, difficile de se planter complètement, d'autant que les cellules embarquées, même si elles ne peuvent pas tout résoudre, sont quand même bien au point ! Enfin, en photographiant en RAW, on est encore mieux armé pour la suite des évènements (balance des blancs perfectible pour reprendre le même exemple).
Olivier GERBAUD
Olivier GERBAUD
Orchid expert
Nb messages : 5998
Localisation : Allevard (38)
Inscription : 07/06/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 22:55
Pour moi,
Eric et Laurent,
vous faites du ping-pong style Ligue des Champions où les amateurs sont éliminés depuis longtemps.
La (bonne )question de Philippe est :
Comment vous faites en arrivant sur le terrain?
Et c'est quoi un diffuseur réflecteur? Embarassed
Merci,
Olivier.
Anonymous
Invité
Invité

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Lun 28 Avr 2008 - 23:42
Olivier, si tu veux je t'expliquerais concrètement sur le terrain.

Un diffuseur (qui n'est pas réflecteur d'ailleurs) comme son nom l'indique diffuse la lumière.
Par exemple : mettre du papier calque devant le flash permet de diffuser la lumière émise de l'éclair de flash, apportant ainsi un peu plus de douceur à l'éclairage.
Un réflecteur, comme son nom peut aussi l'indiquer, permet de réfléchir la lumière. Un réflecteur peut même avoir la fonction de diffuseur aussi, par contre un diffuseur n'est pas réflecteur.
Par exemple : un flash dirigé vers un mirroir. Ce dernier renverra donc l'éclair du flash vers une autre direction suivant son inclinaison (on peut parfaitement le simuler avec une lampe et un mirroir). Par contre, un réflecteur peut avoir aussi la fonction de diffusion de la lumière (par exemple : un carton blanc, qui renverra la lumière mais aussi la diffusera sur une surface plus importante qu'à l'initial)

Par contre, dire que l'utilisation du multiflash est complexe ne me semble pas aussi complexe que de parler d'histogramme, et tout un tas de notion induite par les appareils numériques.

Enfin, bien que dénigré voir même pas conseillé, il m'arrive assez souvent d'utiliser le flash intégré du boitier (Nikon D200 pour ma part). Bien sur, je ne l'utilise pas en tant que lumière principale, mais en tant que "déboucheur d'ombres" ... et c'est franchement assez efficace sur les ophrys. (ca laisse ainsi une petite ombre, évitant la lumière très dure que l'on a souvent dans le sud)

Ceci dit, l'avantage du numérique est tout de même de pouvoir faire des tests à moindre coût, chose tout de même très appréciable (surtout quand on a connu l'argentique)
Michel
Michel
Ogre
Nb messages : 950
Localisation : Grenoble
Inscription : 11/06/2007
https://pagesperso-orange.fr/orchisere/

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Mar 29 Avr 2008 - 0:01
Vous utilisez un réflecteur pour la lumière du soleil ? pour le flash? ou pour la lumière du jour?

Une parenthèse sur le flash pour déboucher les ombres; avec mon compact, je joue sur les distances : si il y a 10cm entre le flash et la fleur et 40cm avec le fond, le fond sera sombre.
Je m'éloigne à 40 cm de la fleur et donc à 70cm du fond, et le fond sera moins sombre (plus de lumière naturelle, éclair plus puissant, moins de disproportion des distances)

_________________
Olivier et la photo Ciotat10
Eric
Eric
Nb messages : 451
Localisation : Toulon (83)
Inscription : 27/05/2006

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Mar 29 Avr 2008 - 7:28
Ouippss Olivier je ne pensait pas avoir aborder trop techniquement les diverses solutions, explication, donc je reprendrais certains points dans la journée Very Happy .
M@kro merci pour l'explication diffuseur reflecteur et j'en ai profité pour mettre une virgule du coup.
Si on pouvais eviter de citer des marques du style canikon on ne ce porterais que mieux Twisted Evil , soyons généraliste sans en citer les marques, les apns a ce jours sont pratiquement equivalent au point de vue fonctions.
@+
Eric
laurent
laurent
Nb messages : 1874
Localisation : toulouse
Inscription : 29/03/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Mar 29 Avr 2008 - 8:08
Oui, Olivier, tu as raison, on s'est un peu égaré... Rolling Eyes

M@kro a écrit:
Par contre, dire que l'utilisation du multiflash est complexe ne me semble pas aussi complexe que de parler d'histogramme, et tout un tas de notion induite par les appareils numériques.
Tout à fait d'accord !

M@kro a écrit:
Enfin,
bien que dénigré voir même pas conseillé, il m'arrive assez souvent
d'utiliser le flash intégré du boitier (Nikon D200 pour ma part). Bien
sur, je ne l'utilise pas en tant que lumière principale, mais en tant
que "déboucheur d'ombres" ... et c'est franchement assez efficace sur
les ophrys. (ca laisse ainsi une petite ombre, évitant la lumière très
dure que l'on a souvent dans le sud)
Idem là aussi ! Ça peut vraiment rendre service. Et là, c'est pas trop compliqué à utiliser sur le terrain. (C'est d'ailleurs ce que je voulais dire quand je parlais de fill-in...)
Anonymous
Invité
Invité

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Mar 29 Avr 2008 - 8:39
Merci à tous les experts, je vais me mettre à potasser tout ça, surtout l'histogramme y'a des chances que ça sauve pas mal de mes photos!

Personellement j'ai un EOS 350 et un 60mm macro. J'ai pas de flash, pas forcément par conviction mais parce que c'est un coût et c'est lourd (en général je suis en rando et c'est un poids non négligeable dans le sac). Et effectivement je pense qu'on n'en a pas tant besoin que ça, la lumière du soleil est bien la plus belle comme l'avait dit Makro. Et, ne l'oublions pas, l'un des secrets est de se lever tôt ou d'attendre le soir...!
Une autre solution est le logiciel Combine Z5, très simple d'utilisation et qui permet justement d'avoir ce que l'on peut rechercher : une ouverture à f/4 (par exemple) donc pas d'aberrations diverses de l'optique, et avec quelques clichés en jouant sur la mise au point et un traitement avec le logiciel, on obtient une image nette sur toute la fleur...Mais ça a évidemment des inconvénients (erreur du logiciel, aucun mouvement ni pour le sujet ni pour l'appareil).

(J'aimerai bien savoir le matos et les "trucs" de Laurent... Wink )
laurent
laurent
Nb messages : 1874
Localisation : toulouse
Inscription : 29/03/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Mar 29 Avr 2008 - 9:41
Guilio a écrit:
(J'aimerai bien savoir le matos et les "trucs" de Laurent... Wink )

Mais j'ai pas plus de "trucs" que ce que tu viens de dire là Wink :

- j'ai pas de flash sauf exception, car c'est la lumière naturelle qui m'intéresse. Vous avez du le remarquer, je suis plutôt du style lumière naturelle avec réflecteur si nécessaire (un carton blanc fait l'affaire) pour adoucir les ombres ou équilibrer un éclairage souvent trop dur, mais que j'utilise avec parcimonie car on peut assez vite là aussi trahir l'ambiance du moment. Comme tu l'as écrit, il y a des heures ou/et des jours qui sont plus favorables, même si là non plus il n'y a pas de règle : ça peut-être intéressant de traduire la lumière intense d'une pelouse méditerranéenne en plein midi !

- Côté matos, je serais bien du genre à en emporter le moins possible... mais bon, il faut un minimum. Comme l'a dit Éric, les appareils se valent aujourd'hui et on trouve d'excellents objectifs macros. Perso, avec un réflex et un macro, j'ai déjà quasiment tout ce qu'il me faut et dans ce cas, c'est le 100 mm que j'utilise plutôt (j'ai aussi un 60 mais il me correspond moins), compromis correct pour pas mal de sujets, même si une focale plus élevé est plus confortable pour les insectes mais nécessite encore plus de précision (mise au point, bougé). Bien sûr, un grand angle est très sympa pour certaines prises de vues rapprochées de groupes et d'arrières plans.

- Pour le coté prises de vues, ça dépend ce qu'on recherche : grande profondeur de champ pour avoir la fleur nette de l'extrémité du labelle au sommet du sépale supérieur, ou plus petite profondeur de champ si on recherche plutôt l'esthétique ou l'ambiance. C'est souvent un compromis entre tout ça et les conditions de terrain (vent, lumière plus ou moins forte, "fouilli" général autour de la plante...) qui nous fait choisir telle ou telle ouverture de diaphragme...
Par rapport au logiciel Combine Z5 dont tu parles, je vois bien son intérêt et ce qu'il peut apporter (d'ailleurs tu nous a montré avec tes photos que ça donnait de biens bons résultats), mais c'est pas mon truc.

- Par contre, je travaille désormais en raw, donc passage obligé par l'ordinateur pour la finalisation de ce "négatif". Ce qui ne veut pas dire "retoucher" l'image au sens de transformation (il y a déjà eu un post donc je ne m'étends pas) puisque ce qui m'intéresse c'est de traduire l'ambiance qui m'a amené à faire une photo.

- Pour le reste, il ne faut pas se le cacher, c'est beaucoup de temps consacré à tout ça pour améliorer sans cesse la composition, le cadrage, la lumière... et c'est sans fin car on peut toujours s'améliorer... Very Happy Je sais que c'est pas toujours facile pour les orchidées quand on arrive dans un coin où il y a 36 espèces à découvrir dans la journée !

Avec en plus pour les orchidées un sacré défi photographique : ce sont des plantes remarquables que nous trouvons très belles et sophistiquées d'emblée, on pourrait donc en oublier de faire une bonne photo (si c'est l'objectif bien sûr) en se satisfaisant seulement (et c'est déjà pas mal !) de la beauté de la fleur...

Encore une fois, je me suis sans doute égaré, mais j'espère avoir un peu répondu à ta requête Guilio...
Laurent.
ClaudeVincent
ClaudeVincent
Animateur
Nb messages : 13414
Localisation : Mende
Inscription : 18/04/2007

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Mar 29 Avr 2008 - 14:28
Bon on a souvent tendance a se laisser emporter dans nos idées et dans nos explications, et il vaudrait mieux des copies d'écran ou des dessins ou des photos que de longues explications fastidieuses, je te comprends Olivier.

Pour l'histogramme par exemple c'est très facile d'accès et a comprendre mais difficile à expliquer sans dessin !!!

Pour les adeptes du naturel, un bon diffuseur des épingles a linge et un bâton ramassé sur place permettent de se passer d'une 2ieme personne et je pense que c'est souvent le meilleur résultat :

J'en ai un pas cher qui fait 10 cms replié (dans sa poche) et 31 cms déplié avec un cote argent et un cote or (quand la lumière est froide) que l'on trouve partout.

J'essaierai de faire un résumé/tableau de ce post si j'arrive a m'en sortir !!!

J'ai plusieurs jours de photos orchidées en retard ! (pas organisé!!!)

Et comme dis Laurent pour se faire plaisir il faut passer du temps, beaucoup plus de temps qu'avec l'argentique, il faut pas avoir peur de le dire, mais pour beaucoup moins cher en fonctionnement.

Maintenant même en RAW chacun peut se fixer des limites et ne pas chercher le perfectionnement permanent (j'en connais)

Tout ce qui est complexe se mérite mais quels champs nouveaux d'investigations et de plaisir.

Je reconnais que s'il ny avait pas le forum pour partager j'en ferai beaucoup moins ...
Contenu sponsorisé

Olivier et la photo Empty Re: Olivier et la photo

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum