Forum sur les orchidées sauvages de France et d'Europe
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Ophrys suboccidentalis

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nb messages : 95
Localisation : devant mon ordi
Inscription : 20/05/2006

Ophrys suboccidentalis Empty
MessageSujet: Ophrys suboccidentalis   Ophrys suboccidentalis EmptyJeu 12 Sep 2019 - 9:47

Taxon précoce de l'Ouest de la France d'origine probablement hybridogène (aranifera, exaltata, passionis)



Philippe :

Mercredi 27 mars

Les Ophrys de St Loup - Population type



Ophrys suboccidentalis Ophrys%20StLoup%20A

Ophrys suboccidentalis Ophrys%20StLoup%20B

Ophrys suboccidentalis Ophrys%20StLoup%20lusus



Lundi 25 mars 2019

St Nazaire/Pornichet

Ophrys suboccidentalis Ophrys%20stnazaire

Batz-sur-Mer

Ophrys suboccidentalis Ophrys%20Batz

St Brévins-les-Pins

Ophrys suboccidentalis Ophrys%20stbrevin



Olivier Gerbaud :



Populations  araniformes précoces du pays d’Olonne et de Noirmoutier (21-25 mars 2019)

NB/ Pour plus de détails, je vous conseille la lecture des deux articles parus dans les numéros 2014 et 2015 de L’Orchidophile, ou de parcourir le site de la SFO Poitou-Charentes et Vendée.
Je résume (très, peut-être trop) brièvement :
Il s’agit là de plantes précoces, de l’Ouest de la France, au port robuste, à grandes fleurs, qui semblent avoir pour ancêtre un représentant du groupe d’Ophrys exaltata  introgressé par d’autres taxons araniformes (O. passionis, O. aranifera et O. araneola).
Sont considérés là, d’une part le type, Ophrys suboccidentalis, d’autre part un taxon proche, O. suboccidentalis subsp. olonae.
Le premier aurait  plutôt subi une introgression par O. araneola (comme en témoignent sa macule atrophiée et le bord jaune souvent très large de son labelle).
Le second aurait plutôt subi une introgression par O. passionis (comme en témoigne sa macule plus importante, mais aussi souvent plus simple) ; il présente aussi des caractères plus arachnitiformes : par exemple 8% des plantes ont un périanthe pâle, blanc ou rosé.
Mais il faut être honnête, sur le terrain, et du fait des introgressions, les deux taxons ne sont pas aussi tranchés…
Notons aussi qu’ils sont tous les deux présents sur l’île de Noirmoutier. Le type sur au moins trois stations (en incluant celle d’environ 200 plantes que nous avons parcourue tout au Sud de l’île, et non répertoriée dans les articles mentionnés plus haut), et la sous-espèce olonae en bordure des dunes de la Tresson.

Photos prises vers Les Sables-d’Olonne, avec donc des pieds à périanthe clair,

voir subsp olonae




Photos prises sur l’île de Noirmoutier ; plantes en vrac (mais surtout le type), (et sur une station du type, se trouvaient aussi une dizaine de pieds hypochromes) :




Ophrys suboccidentalis 3c_p1_10

Ophrys suboccidentalis 3d_p2_10

Ophrys suboccidentalis 4_dsc_10

Ophrys suboccidentalis 4c_dsc10

Ophrys suboccidentalis 5_dsc_11

Ophrys suboccidentalis 6b_dsc10

Ophrys suboccidentalis 7b_l2_10

Ophrys suboccidentalis 8_l4_d10




Revenir en haut Aller en bas
http://ophrys.bbactif.com
 
Ophrys suboccidentalis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ophrys :: Les genres et espèces :: Ophrys :: Florilège-
Sauter vers: